Appel pour un rassemblement national des délégués de laboratoires - commentaires INRA (05/03/09), Communiqué des organisations syndicales CGT - CFDT - SUD et de la délégation des personnels au siège de l'INRA 2009-03-19T08:52:13Z http://www.universite-recherche-democratie.fr/spip.php?article60#comment6 2009-03-19T08:52:13Z <p>En tant que post-doc, non titulaire, je regrette que le communiqué ne présente pas d'éléments objectifs justifiant un tir de barrage contre le projet de consortium. Les jeunes chercheurs ont besoin que les projets de recherche et l'organisation "bougent" pour trouver une place.<br class="autobr" /> Je ne suis ni pour ni contre le consortium. Mais bloquer les évolutions nous ferment des portes pour que nous puissions nous engager vraiment dans la carrière de recherche que nous voulons.<br class="autobr" /> Je pense que les chercheurs sont suffisamment formés et informés pour réagir avec énergie et détermination dans le cas où des évolutions s'avéreraient néfastes.</p> Ivry, Position et propositions du laboratoire d'anthropologie urbaine (19/02/09) 2009-02-28T20:26:57Z http://www.universite-recherche-democratie.fr/spip.php?article4#comment2 2009-02-28T20:26:57Z <p>Il me semble que la moindre des choses concernant une motion d'AG est qu'elle rende compte des éléments suivants : <br /><img src='http://www.universite-recherche-democratie.fr/squelettes-dist/puce.gif' width="8" height="11" class="puce" alt="-" /> nombre de membres de l'AG (ici, du Laboratoire) <br /><img src='http://www.universite-recherche-democratie.fr/squelettes-dist/puce.gif' width="8" height="11" class="puce" alt="-" /> nombre de votants <br /><img src='http://www.universite-recherche-democratie.fr/squelettes-dist/puce.gif' width="8" height="11" class="puce" alt="-" /> nombre d'abstention <br /><img src='http://www.universite-recherche-democratie.fr/squelettes-dist/puce.gif' width="8" height="11" class="puce" alt="-" /> nombre de refus de vote <br /><img src='http://www.universite-recherche-democratie.fr/squelettes-dist/puce.gif' width="8" height="11" class="puce" alt="-" /> nombre de "pour" <br /><img src='http://www.universite-recherche-democratie.fr/squelettes-dist/puce.gif' width="8" height="11" class="puce" alt="-" /> nombre de "contre"</p> <p>Dans certains laboratoires SHS CNRS - on n'ose espérer que ce n'est pas le modèle-type, mais en tous ce type de laboratoire n'est pas une exception - où le nombre et le statut de "membres" est à géographie variable selon les contextes (rapports d'activités -désormais rapport AERES ; inscription sur Labintel, affichage sur les sites des labos…), où rien n'est clairement précisé dans le "réglement intérieur" (si tant est 1) qu'il en existe un ; 2) qu'il soit communiqué à l'ensemble des membres), où les doctorants, post-doctorants et précaires ne savent ni leurs devoirs (doivent-ils signaler leurs appartenance au labo dans leurs publications et communications ?), ni leurs droits (ont-ils le droit de vote ? droits aux missions ? droits à un bureau ? droits aux formations ?), il serait important de faire un peu de propre dans cette situation malsaine, qui permet aux directeurs de laboratoires (et à leurs évaluateurs) de jouer sur le nombre de précaires comme "variables d'ajustements".</p> <p>A la fois par leur exploitation dans la distribution du travail collectif : "précaire, ma petite*, tu veux avoir une mission, tu as besoin d'un logiciel ? pour toi, les compte-rendus des réunions, l'actualisation du site web, etc." Soit du travail non-payé, fait à la place du personnel statutaire présent dans le laboratoire (surchargé, paresseux, occupé à promouvoir sa pseudo œuvre scientifique non-évaluée dans les colloques internationaux…), ou absent.</p> <p>Le LAU (Laboratoire d'anthropologie urbaine) doit fusionner avec le IIAC (vague D, prochain quadriennal) ; il fait une motion, la publie, en même temps que ses membres participent au vote de la motion du IIAC (dont il ne fait donc pas encore officiellement partie). Dans certains laboratoires, les membres "associés", et donc, parmi eux, des précaires mais aussi des statutaires membres de droit d'autres laboratoires (où ils votent) participent au vote. Double droit de vote pour les uns, pas de droit de vote pour les autres ? Est-ce cette démocratie interne de nos laboratoires que nous voulons défendre ?</p>